Bildungsförderung Oberguinea e.V.
  • Comment ça a commencé...



Les premiers contacts avec le village de Fodécariah remontent à 2005. Le «village» comptait alors 12 800 habitants. Martine Clémot séjourna à Fodécariah avec Mamoudou Keita qui en est originaire et habite en Allemagne depuis 1998. Martine Clémot y rencontra le directeur d'école de l'époque et quelques instituteurs. L'école primaire enseignait alors à 519 élèves (depuis ils sont 820). Après la visite de l'école, elle rencontra également un représentant du conseil des parents pour s'enquérir des besoins en matière d'éducation de la communauté villageoise. Il s'avéra qu'il manquait des places pour les élèves ainsi que des possibilités de poursuite d'étude et des perspectives professionnelles. La plus poche école permettant de poursuivre ses études était distante de 60 kilomètres et de fait inaccessible par manque de moyen de transport. C'est pourquoi les parents et les instituteurs souhaitaient ardemment l'érection d'un collège. Au début de l'année 2017, Martine Clémot et sept autres membres fondateurs créèrent une association pour mener à bien ce projet. Cette association eu beaucoup d'écho auprès de ses collègues de travail et de ses amis.

  • Philosophie de l'association

Go to top
© Bildungsförderung Oberguinea e.V. 2017