Bildungsförderung Oberguinea e.V.
  • Aperçu

La Guinée (appelée aussi Guinée Conakry) se situe en Afrique de l'Ouest. Elle s'étend sur une superficie de 245 860 km2 à travers quatre zones climatiques tropicales:
  • La région côtière est la région où s'épanouissent toute sorte de palmeraies.
  • La région montagneuse autour de Fouta Djallon (1500m) est couverte de forêts de résineux et de plantations de bananiers. On y cultive la tomate, la fraise et la pomme de terre.
  • Le climat du haut plateau de la Haute-Guinée offre peu de précipitation. On y rencontre principalement des paysages de bush et de savane. C'est le paradis des manguiers, baobabs, karités, kapokiers et nérés. Les températures s'échelonnent entre 18 et 40 degrés.
  • Dans la région des forêts tropicales partiellement vierges autour du Mont Nimba (1752m) on cultive les cacaotiers, caféiers, hévéas et poivriers. Les températures vont de 18 à 40 degré selon la saison. À cause de ses nombreux fleuves et rivières, la Guinée est parfois surnommée «le château d'eau d'Afrique».

Villes principales: La ville portuaire Conakry (2 000 000 hab.) est la capitale du pays. La capitale de la Haute-Guinée est Kankan (900 000 hab.). Elle se situe dans l'arrière-pays, dans le «royaume malinké». Kankan est doté d'une université et d'hôpitaux, mais ne dispose pas d'un réseau électrique,. L'électricité est fournie par des générateurs. Le moyen de transport principal est la moto.

Matières premières: La Guinée est le premier exportateur mondial de bauxite. Le pays est fertile et riche d'autres matières premières comme l'or et le diamant. En 1996 la plus grande mine de fer mondiale a été découverte au Mont Simandou. Pour en savoir plus: www.jeuneafrique.com

Religions: La Guinée compte environ 12,5 millions d'habitants dont 89% de musulmans, 7% d'animistes et 8% de chrétiens.

La langues officielle est le français. On parle également principalement : le sousou (11%), le peul (35%) et le malinké (30%).

L'espérance de vie: de la population guinéenne est de 58 ans (en 2013). De plus 77% de la population ne sait ni lire ni écrire. Pour en savoir plus...

Nomadisme: La principale activité du peuple nomade Peul à Fouta Djalon est l'élevage alors que les Malinkés sédentaires sont généralement des cultivateurs.

Les pays voisins sont le Sénégal, le Mali, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Liberia et la Sierra Leone.

  • Quelques faits de géopolitique

Généralités
La Guinée (env. 12 000 000 hab.), le château d'eau de l'Afrique, malgré de nombreuses resources en matières premières, est l'un des pays les plus pauvre du continent. Le classement Global Innovation Index qui classe le développement de 128 pays place la Guinée en avant-dernière position.
Cinquante ans de dictature militaire (1958 – 2009) ont détruit le dynamisme économique du pays qui est devenu de loin l'état le plus corrompu.
  • Première dictature militaire : Sékou Touré (1958-1984)
  • Seconde dictature militaire : Lansana Conté (1984-2007)
  • Une tentative de putch : Moussa Dada Camara (2007-2009)
  • Lansana Kouyaté (2009-2010) a été nommé président par une commission internationnale pour qu'il organise des élections démocratiques.
Depuis les élections présidentielles démocratiques de 2010 et 2015, les conditions de vie du pays évoluent progressivement.

Les défis qui attendent le premier président élu le Dr. Alpha Condé
Le Dr. Alpha Condé, social-démocrate, longtemps leader de l'opposition, est rentré de son exil en France en 2010 pour se présenter à l'élection présidentielle où il fut élu avec 52% des voix.
Après beaucoup de résistance et de retard, le Parlement a été élu en 2012. Il s'en suivi un investissement pour l'amélioration des infrastructures du pays, en particulier le creusement de puits d'eau potable. Un projet de barrage à Katela, prévu avec l'aide financière de la Chine, devrait permettre d'alimenter Conakry en eau.

Néanmoins la catastrophique politique économique des dictateurs a laissé des traces jusqu'à nos jours.
À Conakry, le réseau téléphonique est délabré et ne fonctionne que par intermittence. La capitale est traversée par uniquement deux grands axes routiers. Les autres voies de circulation de la ville ainsi que celles de l'intérieur du pays ne sont pas bitumées et sont pleines de nids de poule. Il n'y a pas de transports publics comme des bus ou des tramways. De sorte que la ville doit quotidiennement faire face à d'immenses embouteillages. Il n'y a pas d'évacuation des eaux usées - les caniveaux sont rempli de boue, de déchets et de sacs plastiques (véritable maladie)-. La gestion des déchets est privatisée. Bien que relativement peu coûteuse, l'enlèvement des ordures est néanmoins inabordable pour la plupart des familles qui manquent déjà d'argent pour acheter leur nourriture quotidienne. La ville est peu à peu ensevelie sous une énorme quantité de sacs en plastique.

Le second mandat du Dr. Alpha Condés
Alpha Condé a été réélu en 2015 avec 57% des voix. La démocratisation du pays en en voie de stabilisation. Peu de temps après les élections, la croissance économique du pays ainsi que l'amélioration des infrastructures furent ralenties par le déclenchement de l'épidémie d'ebola. Bien que la Guinée possède les plus grandes mines de bauxite et de fer au monde, ainsi que d'importants gisements de diamants et d'or, le pays demeure l'un des plus pauvres d'Afrique.

Pour en savoir plus...

Alpha Condé, Président depuis 2010

Barrage Kaleta (2012-15), Barrage Souapiti (2016-19). Video

Montagne d'ordures à Conakry

  • Quelques faits économiques

L'économie de la Guinée
Le cours du franc guinéen est actuellement environ : 1 euro = 10 000 GF

Depuis les élections présidentielles de 2010, l'inflation n'a pas augmenté. En 2012, le FMI a accordé au président Alpha Condé un allégement de la dette de 66% en récompense de sa politique économique transparente. L'économie du pays se stabilise progressivement

La situation économique interne
La Guinée se rétablit lentement de l'épidémie d'Ebola (2014-2015) et de l'effondrement des prix des matières premières. Le pays a connu une croissance économique de 5,2% en 2016 grâce à l'exploitation de la bauxite et de l'or.
Cependant, les secteurs des services et de l'industrie stagnent encore. Les projections misent sur une croissance du PIB de 4,4% pour 2017. La situation des finances publiques s'est améliorée en 2016: le déficit budgétaire, qui a atteint 8,9% du PIB en 2015 a été ramené à 1,3% en 2016. Le déficit budgétaire pourrait continuer à baisser en 2017 et atteindre environ 0,2% du PIB.

La Banque mondiale et le FMI travaillent en étroite collaboration avec les autorités guinéennes pour s'assurer que tous les prêts seront remboursés en 2016 sans avoir eu d'impact négatif sur le développement du pays. Bien que les taux de scolarisation et de vaccination des enfants se soient améliorés, 55% de la population vit encore sous le seuil de pauvreté et près d'un tiers des enfants sont sous-alimentés. L'ONU declare que 600 000 personnes souffrent d'une grave insécurité alimentaire. Comme beaucoup d'autres pays en développement, la Guinée est confrontée à des défis majeurs d'urbanisation. La croissance la population urbaine est attribuée à un fort exil rural. La pauvreté urbaine augmente ainsi de 20%. L'urbanisation est d'environ 37%. Les autres défis sont le chômage des jeunes, l'offre insuffisante de services publics de base dont l'éducation, la santé, la sécurité et le logement.

L'épidémie d'ébola en Guinée


Plaza Diamant (Quartier résidentiel de luxe bâti par des investisseurs chinois)

Go to top
© Bildungsförderung Oberguinea e.V. 2017